SMAvie Infos > Assurance-vie > Assurance-vie et assurance décès : quelles différences ?

Assurance-vie

14 septembre 2020

Assurance-vie et assurance décès : quelles différences ?

 

Bien sou­vent, les Fran­çais confondent assu­rance-vie et assu­rance décès. Pour­tant, il s’agit bien de deux contrats dis­tincts. Même s’ils ont tous deux pour objec­tif de trans­mettre un capi­tal, le pre­mier est un contrat d’épargne alors que le second est un contrat de pré­voyance en cas de décès.

Pour mieux com­prendre, voi­ci un com­pa­ra­tif détaillé de ces solu­tions :

 

ASSURANCE-VIE

ASSURANCE DÉCÈS

L’assurance-vie relève de l’épargne.

Elle per­met de se consti­tuer un capi­tal pour finan­cer un pro­jet, se pré­pa­rer des reve­nus com­plé­men­taires ou trans­mettre une somme d’argent à son décès aux per­sonnes de son choix.

L’assurance décès relève de la pré­voyance.

Elle per­met de pro­té­ger finan­ciè­re­ment ses proches en leur assu­rant de rece­voir un capi­tal (ou une rente) en cas de décès de l’assuré.

Le contrat est ali­men­té par des ver­se­ments libres ou pro­gram­més.

Ces ver­se­ments per­mettent à l’assuré de se consti­tuer une épargne à son rythme.

L’assuré choi­sit le mon­tant du capi­tal qu’il sou­haite que ses proches reçoivent.

Cela per­met, en tenant compte aus­si de son âge, de défi­nir le mon­tant des coti­sa­tions qu’il doit ver­ser chaque mois ou chaque année.

L’assuré a le choix entre plu­sieurs sup­ports d’investissement pour faire fruc­ti­fier son épargne : du plus sûr au plus ris­qué. Le mon­tant de son épargne peut ain­si fluc­tuer s’il inves­tit sur les mar­chés finan­ciers.

 

Le mon­tant du capi­tal qui sera ver­sé aux proches est garan­ti lors de la sous­crip­tion du contrat.
L’épargne pla­cée sur le contrat reste tou­jours dis­po­nible. Le sous­crip­teur du contrat peut ain­si récu­pé­rer une par­tie de son épargne s’il en a besoin. Le sous­crip­teur du contrat n’a pas de droit sur le capi­tal décès. S’il n’est pas décé­dé à l’issue de la durée du contrat, les coti­sa­tions ver­sées ne sont pas rem­bour­sées.

 

Le contrat prend fin lorsque l’assuré récu­père l’intégralité de son épargne ou à son décès.

 

Le contrat est sous­crit pour une durée limi­tée (géné­ra­le­ment un an renou­ve­lable). Si l’assuré est encore en vie au terme du contrat, aucun capi­tal ne sera ver­sé.

 

En cas de rachat, seuls les inté­rêts com­pris dans le mon­tant rache­té sont impo­sables.

En cas de décès, le capi­tal trans­mis est exo­né­ré de droits de suc­ces­sion si le béné­fi­ciaire est le conjoint ou le par­te­naire de PACS (frères et sœurs sous cer­taines condi­tions). Pour les autres béné­fi­ciaires, le capi­tal trans­mis est impo­sable après abat­te­ment et sous cer­taines condi­tions.

Suite au décès de l’assuré, le capi­tal ver­sé est exo­né­ré de droits de suc­ces­sion. Seule la coti­sa­tion ver­sée la der­nière année est impo­sable après abat­te­ment et sous cer­taines condi­tions.

 

 

 

 

 

Pour aller plus loin …

Décou­vrez le guide SMA­vie de l’as­su­rance-vie

Décou­vrez les contrats d’as­su­rance-vie de SMA­vie, BATIRETRAITE Mul­ti­Compte et B@TIprojet

Décou­vrez le contrat d’as­su­rance-décès de SMA­vie BATIPREVOYANCE  et PRECISO

 

 


smavie sma

 

 

Docu­ment publi­ci­taire sans valeur contrac­tuelle.

Les infor­ma­tions pré­sen­tées se fondent sur la régle­men­ta­tion en vigueur au 14/09/2020. Elles ne consti­tuent pas un conseil ou un avis fis­cal ou juri­dique.