SMAvie Infos > Assurance-vie > 4 raisons de détenir plusieurs contrats
assurance vie

Assurance-vie

28 avril 2017

4 raisons de détenir plusieurs contrats

sma­vie assu­rance vie

Un par­ti­cu­lier ne peut déte­nir qu’un seul livret A ou qu’un seul PEA. En revanche, rien ne lui inter­dit de déte­nir plu­sieurs contrats d’assurance vie. Ceci peut même pré­sen­ter un vrai intérêt.

Cela lui per­met­tra de conci­lier deux objectifs :

  • dis­po­ni­bi­li­té et sécu­ri­té avec un contrat inves­ti en par­tie en euros
  • recherche de la per­for­mance sur les mar­chés finan­ciers à moyen/long terme avec un contrat en uni­tés de compte.

Déte­nir plu­sieurs contrats peut éga­le­ment se révé­ler inté­res­sant sur un plan fiscal et juridique.

 

Optimiser la gestion financière de son épargne

Le fonds en euros est un pla­ce­ment garan­ti dont les inté­rêts ver­sés chaque année sont défi­ni­ti­ve­ment acquis. La valeur des uni­tés de compte varie, en revanche, en fonc­tion des mar­chés finan­ciers. Lorsque vous effec­tuez un rachat sur votre contrat, vous êtes impo­sable uni­que­ment sur les inté­rêts ou les pro­duits com­pris dans le mon­tant rache­té. Si, à ce moment-là, une uni­té de compte affiche une moins-value, il peut donc être fisca­le­ment inté­res­sant d’effectuer le rachat sur cette uni­té de compte.

Si l’assuré peut choi­sir sur quel sup­port il sou­haite pro­cé­der au rachat, il ne peut faire cette dis­tinc­tion sur le plan fis­cal. L’ensemble du contrat sera, en effet, pris en compte pour cal­cu­ler l’imposition du rachat. Il peut donc être judi­cieux de dis­po­ser de deux contrats, un contrat inves­ti prin­ci­pa­le­ment en euros et un autre en uni­tés de compte. Ain­si, lors du rachat, vous pour­rez choi­sir de reti­rer de l’argent du contrat sur lequel l’opération sera la moins fiscalisée. 

 

Transmettre à plusieurs bénéficiaires

Dans une optique de trans­mis­sion de son épargne, ouvrir un contrat dif­fé­rent pour cha­cun de ses bénéfi­ciaires peut avoir du sens. Cela per­met d’adapter la ges­tion finan­cière du contrat aux besoins spé­cifiques de cha­cun. En fonc­tion de l’âge du bénéfi­ciaire et de son pro­fil de risque, vous pou­vez, par exemple, pré­fé­rer pla­cer l’argent du contrat uni­que­ment sur un fonds en euros pour l’un et opter pour une part d’unités de compte pour l’autre.

Il peut aus­si être pré­fé­rable de sous­crire autant de contrats que de bénéfi­ciaires plu­tôt que de sous­crire un contrat unique avec une clause dési­gnant plu­sieurs bénéfi­ciaires. Ceci per­met de conser­ver une cer­taine dis­cré­tion sur les parts dévo­lues à cha­cun (dans le res­pect des droits de cha­cun dans la suc­ces­sion) et de faci­li­ter la récu­pé­ra­tion des fonds au décès du sous­crip­teur. En cas de mésen­tente entre les béné­fi­ciaires, l’argent pour­ra être déblo­qué sans attendre que tous aient réuni, par exemple, les pièces jus­tifi­ca­tives pour tou­cher le capital.

 

Conserver les avantages des contrats anciens

Les contrats d’assurance vie sous­crits avant le 20 novembre 1991 bénéfi­cient d’avantages suc­ces­so­raux plus inté­res­sants que le régime fiscal actuel. Ces contrats sont géné­ra­le­ment des contrats en euros et peuvent ne plus cor­res­pondre à votre stra­té­gie d’investissement. Pour faire face à la baisse du ren­de­ment des fonds en euros, vous pou­vez ain­si sou­hai­ter inves­tir sur des uni­tés de compte. Conser­vez alors votre ancien contrat avec ses avan­tages fiscaux et ouvrez en com­plé­ment un contrat mul­ti­sup­port où vous affec­te­rez une part rai­son­nable de votre épargne.

Utiliser son assurance-vie pour garantir un prêt

Lorsqu’il accorde un prêt, un éta­blis­se­ment finan­cier exige en contre­par­tie des garan­ties. En géné­ral, l’emprunteur sous­crit une assu­rance de prêt qui le couvre en cas de décès, d’invalidité et par­fois même de chô­mage. Si vous dis­po­sez d’un contrat d’assurance-vie, vous pou­vez appor­ter en garan­tie l’épargne acquise sur le contrat. Cela peut vous per­met­tra d’éviter de payer une assu­rance de prêt qui peut s’avérer coû­teuse, sur­tout si vous êtes âgé.

 

Pour aller plus loin …

Trans­mettre un capi­tal hors suc­ces­sion avec l’as­su­rance vie

Appor­tez votre assu­rance vie en garan­tie d’un prêt

Décou­vrez le guide SMA­vie de la trans­mis­sion de patrimoine

Décou­vrez le guide SMA­vie de l’assurance-vie


 


smavie sma

 

 

Docu­ment publi­ci­taire sans valeur contractuelle.

Les infor­ma­tions pré­sen­tées se fondent sur la régle­men­ta­tion en vigueur au 01/04/2017. Elles ne consti­tuent pas un conseil ou un avis fis­cal ou juridique.