SMAvie Infos > Marchés financiers > BREXIT : un accord a minima
Brexit accord

Marchés financiers

15 janvier 2021

BREXIT : un accord a minima

 

Sor­ti offi­ciel­le­ment de l’Union euro­péenne le 1er février 2020, le Royaume‑Uni n’a réel­le­ment quit­té l’UE que le 1er jan­vier 2021 avec la fin de la période de tran­si­tion durant laquelle la situa­tion anté­rieure conti­nuait de pré­va­loir. Ain­si, quatre ans et demi après avoir voté en faveur du BREXIT, les Bri­tan­niques vont enfin décou­vrir les chan­ge­ments liés à leur retrait de l’UE.

Pour évi­ter une sor­tie sans accord, le Royaume‑Uni et l’UE n’ont ces­sé de négo­cier durant toute l’année 2020 et sont fina­le­ment par­ve­nus à un accord le 24 décembre per­met­tant prin­ci­pa­le­ment d’éviter un retour des droits de douane sur les biens échan­gés entre les deux zones. Le Royaume‑Uni sou­hai­tait retrou­ver sa sou­ve­rai­ne­té et ne plus dépendre des normes et des déci­sions de la Cour de Jus­tice de l’Union euro­péenne. Si sur ce der­nier point, l’UE a accep­té le prin­cipe d’un organe de règle­ments des dif­fé­rends indé­pen­dant, le Royaume‑Uni devra cepen­dant res­pec­ter des condi­tions de concur­rence équi­tables sur les normes envi­ron­ne­men­tales, sociales, fis­cales et en matière d’aides d’État. Par ailleurs, de nom­breux sujets, notam­ment les ser­vices finan­ciers, ne sont pas cou­verts par l’accord impli­quant la perte du pas­se­port finan­cier pour les Bri­tan­niques. Il reste donc encore à déter­mi­ner si ces der­niers obtien­dront des équi­va­lences financières.

Le Royaume‑Uni ferme sa fron­tière aux Euro­péens qui n’auront plus le droit de cir­cu­ler libre­ment sur son sol mais perd éga­le­ment cette liber­té en Europe ce qui va com­pli­quer le quo­ti­dien de nom­breux Bri­tan­niques et Euro­péens. Enfin, point épi­neux, l’accord doua­nier implique qu’une nou­velle fron­tière s’érige entre l’Irlande du Nord et la Grande Bre­tagne rap­pro­chant ain­si les deux Irlande. Si l’impact éco­no­mique de la sor­tie de l’UE est encore dif­fi­cile à esti­mer, les Bri­tan­niques ne semblent pas, à ce jour, sor­tir gagnants du BREXIT. Point posi­tif pour l’Europe, les 27 pays membres de l’UE sont res­tés sou­dés pen­dant toute la période de négociation.

 

 

Pour aller plus loin …

Décou­vrez la revue des mar­chés financiers

 

 


smavie sma

 

 

Docu­ment publi­ci­taire sans valeur contractuelle

Les infor­ma­tions pré­sen­tées se fondent sur la régle­men­ta­tion en vigueur au 15/01/2021. Elles ne consti­tuent pas un conseil ou un avis fis­cal ou juridique.