SMAvie Infos > Marchés financiers > Des écarts de croissance entre les États‑Unis et l’Europe
États-Unis et Europe

Marchés financiers

19 mai 2021

Des écarts de croissance entre les États‑Unis et l’Europe

 

Nette divergence entre les PIB des États‑Unis et de la zone euro

La publi­ca­tion des PIB du 1er tri­mestre illustre la diver­gence de la reprise éco­no­mique entre les États‑Unis et la zone euro. Le PIB amé­ri­cain a ain­si pro­gres­sé de 1,6 % en rythme tri­mes­triel, reve­nant à seule­ment – 0,9 % en‑dessous de son niveau d’avant crise, tan­dis que l’économie de la zone euro s’est contrac­tée de – 0,6 % (par rap­port au 4ème tri­mestre 2020) tou­jours signi­fi­ca­ti­ve­ment en des­sous de son niveau de fin 2019 (- 5,5 %).

Cet écart de crois­sance s’explique en par­tie par la situa­tion sani­taire, les États‑Unis ré‑ouvrant pro­gres­si­ve­ment leur éco­no­mie alors que l’Europe dur­cis­sait ses res­tric­tions en début d’année. Le dyna­misme de l’économie amé­ri­caine s’explique tou­te­fois éga­le­ment par des fac­teurs plus durables liés à des poli­tiques bud­gé­taires de plus grande ampleur, tan­dis que les finan­ce­ments du fonds de relance euro­péen ne devraient pas être déblo­qués avant l’été 2021.

 

Le processus de relance budgétaire européen suit son cours

La rati­fi­ca­tion du fonds de relance avance len­te­ment dans l’Union euro­péenne, après sa vali­da­tion par 18 pays et la levée du blo­cage par la Cour consti­tu­tion­nelle alle­mande. Les gou­ver­ne­ment natio­naux (dont la France, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne) ont com­men­cé à sou­mettre leur plan de relance à l’UE ces der­nières semaines. Après vali­da­tion par le Conseil de l’UE, ces plans per­met­tront de sou­te­nir l’activité éco­no­mique en met­tant l’accent sur les tran­si­tions cli­ma­tique et numé­rique tout en ten­tant de limi­ter la dégra­da­tion des finances publiques.

Sur les 750 mil­liards d’euros du fonds de relance, 390 Mds€ de sub­ven­tions seront ain­si mutua­li­sés au niveau de l’UE sans être comp­ta­bi­li­sés dans l’endettement public natio­nal. L’Italie et l’Espagne pré­voient d’engager res­pec­ti­ve­ment 235 Mds€ et 140 Mds€ sur 6 ans, issus majo­ri­tai­re­ment de fonds euro­péens (sub­ven­tions et prêts). Les plans alle­mands et fran­çais (130 Mds€ et 100 Mds€) seront quant à eux mis en oeuvre sur deux ans et com­por­te­ront res­pec­ti­ve­ment 26 Mds€ et 41 Mds€ de sub­ven­tions européennes.

 

100 jours de présidence Biden en rupture avec les politiques précédentes

Depuis son arri­vée à la pré­si­dence des États‑Unis, Joe Biden confirme sa volon­té de rup­ture avec les poli­tiques menées par Donald Trump. Les trois plans de relance pré­sen­tés au cours des 100 pre­miers jours de son man­dat, ren­forcent ain­si le rôle de l’état fédé­ral dans un cer­tain nombre de domaines (notam­ment les infra­struc­tures, l’éducation et la santé).

Joe Biden opère éga­le­ment un tour­nant en matière de poli­tique sociale, en relan­çant le débat sur les inéga­li­tés et en pro­mou­vant une hausse de la fis­ca­li­té pour les reve­nus les plus éle­vés ain­si qu’une taxa­tion mini­male des mul­ti­na­tio­nales. Sur le plan cli­ma­tique, l’arrivée du démo­crate marque le retour des États‑Unis sur le devant de la scène inter­na­tio­nale, avec la réin­té­gra­tion dans l’Accord de Paris et le dou­ble­ment de l’objectif de réduc­tion des émis­sions de gaz à effet de serre. Joe Biden conserve pour autant une ligne dure à l’égard de la Chine en main­te­nant les droits de douane et en dur­cis­sant les sanc­tions contre Pékin.

 

PIB Etats-Unis Europe
PIB Etats-Unis Europe

 

 

Pour aller plus loin …

Consul­ter les autres articles “Mar­chés financiers”

 


smavie sma

 

Docu­ment publi­ci­taire sans valeur contractuelle

 Les infor­ma­tions pré­sen­tées se fondent sur la régle­men­ta­tion en vigueur au 19/05/2021. Elles ne consti­tuent pas un conseil ou un avis fis­cal ou juridique.