Partager sur LinkedIn Envoyer par mail Imprimer

Marchés financiers

5 avril 2019

Le Bund 10 ans allemand en territoire négatif

 

Le taux des obligations d’Etat allemand 10 ans (Bund) a de nouveau franchi à la baisse le seuil de 0 % au mois de mars. Cette situation ne s’était plus produite depuis 2016, lorsque les craintes de délitement de la zone euro, les politiques ultra accommodantes des banques centrales et leurs programmes de « Quantitative Easing » battaient leur plein.

Ainsi, le 27 mars, le taux du Bund 10 ans s’établissait à -0,08 % quand celui de l’OAT 10 ans atteignait à peine 0,29 %. A l’origine de ce mouvement, les publications des derniers indicateurs conjoncturels (ex : l’indice PMI manufacturier en Allemagne en mars est tombé à 44,4 points, son plus bas depuis 2012) qui semblent confirmer les révisions à la baisse des estimations de croissance de la zone euro annoncées ces dernières semaines.

Ce reflux des taux des obligations souveraines a également été alimenté par des discours plus accommodants de la part des banques centrales américaine (Fed) et européenne (BCE). Ainsi, la première, après avoir indiqué une pause dans ses relèvements de son principal taux directeur (Fed Funds), a confirmé sa décision de ralentir le rythme de réduction de son bilan à partir de mai 2019(passant de 50 milliards à 35 milliards de réduction) avant de le stabiliser à partir du mois d’octobre. Même changement de ton en Europe où la BCE a étendu sa « forward guidance » en indiquant qu’aucune hausse des taux directeurs n’aurait lieu en 2019 et en annonçant un nouveau programme de TLTRO à compter de septembre.