SMAvie Infos > Retraite > PERP : l’épargne-retraite pour tous

Retraite

13 mai 2017

PERP : l’épargne-retraite pour tous

 

Lan­cé en 2003, le plan d’épargne retraite popu­laire (PERP) per­met de se consti­tuer un capi­tal pen­dant sa vie active qui est conver­ti en rente via­gère lorsque son titu­laire fait valoir ses droits à la retraite.

 

Le PERP est ouvert à tous. Il se décom­pose en deux phases :

  • pen­dant votre vie active, vous épar­gnez à votre rythme. Vous déci­dez quand et com­ment ali­men­ter votre contrat. Vous ver­sez régu­liè­re­ment sur votre plan en met­tant en place des ver­se­ments pro­gram­més, ou vous faites des ver­se­ments libres en fonc­tion de vos ren­trées d’argent. Vous pro­fi­tez en contre­par­tie d’a­van­tages fis­caux  Les ver­se­ments de l’année sont inté­gra­le­ment déduc­tibles de votre reve­nu net de la même année dans une limite appe­lée le dis­po­nible fis­cal PERP. Ce méca­nisme est d’autant plus favo­rable que le déten­teur du PERP est impo­sé dans une tranche mar­gi­nale élevée.

 

  • à votre départ à la retraite, le capi­tal que vous vous êtes consti­tué est conver­ti en rente via­gère. Ain­si, vous rece­vrez régu­liè­re­ment jusqu’à la fin de votre vie une somme d’argent pour com­plé­ter votre pen­sion de retraite. Vous pour­rez éga­le­ment choi­sir de récu­pé­rer une par­tie de votre épargne en capi­tal. La loi limite néan­moins cette facul­té à 20 % de l’épargne consti­tuée. Seules quelques situa­tions per­mettent de récu­pé­rer l’intégralité de son épargne sous forme de capi­tal. Il s’agit, par exemple, de l’acquisition pour la pre­mière fois d’un bien immo­bi­lier au moment de par­tir à la retraite ou de cas excep­tion­nels comme l’invalidité de 2ème ou 3ème caté­go­rie, le décès du conjoint ou par­te­naire de Pacs, l’expiration des droits aux allo­ca­tions chômage…

 

Impor­tant : si l’assuré vient à décé­der avant d’avoir fait valoir ses droits à la retraite, son épargne n’est pas per­due pour autant. Elle est rever­sée sous forme de rente à la ou les per­sonnes qu’il a désignée(s) dans son contrat ou à défaut à son conjoint sur­vi­vant ou par­te­naire de Pacs (ses enfants en l’absence de conjoint sur­vi­vant ou par­te­naire de Pacs ou à défaut ses héritiers).

 

 

Pour aller plus loin …

Décou­vrez BATIRETRAITE PERP, la solu­tion de SMA­vie pour votre épargne-retraite

Com­man­dez le guide SMA­vie de la retraite

 

 

 

 

 

DOCUMENT PUBLICITAIRE