Partager sur LinkedIn Envoyer par mail Imprimer

Assurance vie

13 octobre 2019

Assurance vie : comment récupérer son épargne

 

L’épargne constituée sur votre contrat d’assurance-vie n’est pas bloquée. Vous pouvez la récupérer à tout moment en effectuant un rachat (sous réserve de la mise en garantie du contrat).

 

Il existe plusieurs types de rachat
  • rachat partiel : vous récupérez une partie des sommes figurant sur votre contrat pour faire face, par exemple, à un besoin d’argent ponctuel ;
  • rachats partiels programmés : vous pouvez mettre en place un programme de rachats partiels programmés afin d’obtenir un complément de revenus régulier. Vous récupérez ainsi tous les mois ou tous les trimestres une partie de votre épargne. Les rachats se font automatiquement. Sachez qu’un programme de rachats partiels peut se modifier ou s’interrompre à tout moment ;
  • rachat total : vous avez la possibilité de récupérer la totalité des sommes figurant sur votre assurance-vie. Cette opération entraîne néanmoins la fermeture définitive du contrat.

Vous pouvez également demander à tout moment la conversion de votre épargne en rente viagère (rente versée régulièrement jusqu’à la fin de votre vie). En contrepartie de l’aliénation de votre capital, cette solution a l’avantage de la sécurité. Quoiqu’il arrive, vous percevrez un revenu jusqu’à la fin de votre vie. C’est votre assureur qui déterminera le montant de votre rente viagère à partir de plusieurs éléments : montant de l’épargne, sexe, âge, tables de mortalité calculant l’espérance de vie…

 

Cas particulier de l’acceptation du contrat par le bénéficiaire

Attention, faire un rachat peut nécessiter l’accord préalable du bénéficiaire acceptant.

Depuis une loi du 17 décembre 2007, l’acceptation du bénéfice du contrat d’assurance vie par le bénéficiaire désigné en cas de décès nécessite impérativement votre accord préalable, en qualité d’adhérent-assuré.  Deux cas de figure peuvent donc se présenter :

  • soit vous refusez de consentir à l’acceptation du bénéficiaire et ainsi, vous gardez toute votre marge de manœuvre pour gérer votre contrat (rachat, arbitrage…) ;
  • soit vous avez consenti et officialisé ensemble l’acceptation du bénéficiaire ensemble, votre bénéficiaire aura un droit de regard sur la gestion de votre contrat. Vous aurez par exemple besoin de son accord pour effectuer un rachat, réaliser un arbitrage, changer de bénéficiaire…

Il est donc conseillé de ne pas consentir à l’acceptation du bénéficiaire sans en avoir préalablement évalué les conséquences.

 

À noter : si l’acceptation du bénéficiaire a eu lieu avant le 18 décembre 2007, le souscripteur conserve sa faculté de rachat sur son contrat (sauf s’il y a expressément renoncé) mais il aura besoin de l’accord du bénéficiaire acceptant pour réaliser un arbitrage ou changer de bénéficiaire.

 

Pour aller plus loin …

Bien rédiger sa clause bénéficiaire

Comment modifier une clause bénéficiaire 

Assurance vie : quelle fiscalité en cas de rachat ?

Les effets de l’acceptation du bénéficiaire

Qu’est ce qu’une rente viagère

Commandez le guide SMAvie de l’assurance vie

Découvrez BATIRETRAITE MultiCompte, le contrat d’assurance vie multisupport de SMAvie

 

 

 

Document publicitaire, sans valeur contractuelle.

Les informations présentées sont fondées sur la réglementation en vigueur au 03/10/2019 et ne constituent pas un conseil ou un avis fiscal ou juridique.

 

Vidéo à la une

Réforme des retraites
Les grandes lignes du projet Delevoye par SMAvie

 

Le nouveau Plan d’Epargne Retraite
par Thomas Bouhours, SMAvie

 

> Voir toutes les vidéos
⋅ Guide de la Gestion de Patrimoine
⋅ Guide des Professionnels indépendants
⋅ Guide de l'Assurance-vie ...
> Retrouvez les Guides SMAvie

Actualités