SMAvie Infos > Retraite > retraite complémentaire : le bonus/malus arrive le 1er janvier 2019

Retraite

23 septembre 2018

retraite complémentaire : le bonus/malus arrive le 1er janvier 2019

Si un sala­rié ne béné­fi­cie pas d’une retraite de base à taux plein, sa pen­sion au titre des régimes com­plé­men­taires est mino­rée par un coef­fi­cient d’anticipation et cela, de manière définitive.

• s’il manque au sala­rié au mini­mum 20 tri­mestres pour béné­fi­cier de la retraite de base à taux plein, la mino­ra­tion appli­quée est déter­mi­née en fonc­tion de son âge ou du nombre de tri­mestres man­quants. La solu­tion la plus favo­rable lui est appli­quée. La mino­ra­tion est de 1 % par tri­mestre man­quant jusqu’à 12 tri­mestres, 1,25 % au-delà.

• s’il manque au sala­rié plus 20 tri­mestres pour béné­fi­cier de la retraite de base à taux plein, la mino­ra­tion appli­quée est déter­mi­née en fonc­tion de son âge. La mino­ra­tion peut alors atteindre au maxi­mum le taux de 57%.

 

Atten­tion : pour les départs à la retraite à comp­ter du 1er jan­vier 2019, un nou­veau dis­po­si­tif de mino­ra­tion se rajoute. Il concerne cette fois les sala­riés qui béné­fi­cient d’une retraite de base à taux plein. Ce dis­po­si­tif est des­ti­né à encou­ra­ger la pour­suite de l’activité au-delà de l’âge auquel les condi­tions sont rem­plies pour béné­fi­cier de la retraite à taux plein.

Les sala­riés nés à comp­ter du 1er jan­vier 1957 et qui demandent leur retraite com­plé­men­taire à par­tir du 1er jan­vier 2019 auront le choix entre 3 options :

  • le sala­rié demande sa retraite com­plé­men­taire à la date à laquelle il béné­fi­cie du taux plein au régime de base : une mino­ra­tion de 10 % pen­dant 3 ans s’applique au mon­tant de sa retraite com­plé­men­taire. La retraite cesse d’être mino­rée lorsque le retrai­té atteint ses 67 ans.

  • il demande sa retraite com­plé­men­taire 1 an après la date à laquelle il béné­fi­cie du taux plein au régime de base : la mino­ra­tion ne s’applique pas. Il béné­fi­cie de la tota­li­té de sa retraite complémentaire.
  • il demande sa retraite com­plé­men­taire 2 ans ou plus après la date à laquelle il béné­fi­cie de sa retraite de base à taux plein : il béné­fi­cie dans ce cas d’une majo­ra­tion de sa retraite com­plé­men­taire pen­dant 1 an de :  0 % s’il décale la liqui­da­tion de sa retraite com­plé­men­taire de 2 années, 20 % s’il décale de 3 années, 30 % s’il décale de 4 années.

 

 

Pour aller plus loin…

Décou­vrez le guide SMA­vie de la retraite

Décou­vrez le guide SMA­vie du Plan d’Epargne Retraite 

Décou­vrez le PER Indi­vi­duel SMA­vie, la solu­tion de SMA­vie pour votre épargne-retraite

 

 


smavie sma

 

 

Docu­ment publi­ci­taire sans valeur contractuelle

Les infor­ma­tions pré­sen­tées se fondent sur la régle­men­ta­tion en vigueur au 01/09/2018. Elles ne consti­tuent pas un conseil ou un avis fis­cal ou juridique.