SMAvie Infos > Retraite > Et si vous preniez une retraite progressive

Retraite

20 décembre 2017

Et si vous preniez une retraite progressive

 

Lorsqu’un sala­rié approche de la fin de sa car­rière, il peut vou­loir com­men­cer à dimi­nuer son acti­vi­té pro­fes­sion­nelle sans pour autant ampu­ter de façon dras­tique ses reve­nus. D’un autre côté, l’employeur peut vou­loir enta­mer une trans­mis­sion des savoirs et des savoir-faire entre sala­riés seniors et juniors. Dans cette situa­tion, la mise en place d’une retraite pro­gres­sive peut être un dis­po­si­tif adapté.

Le prin­cipe est simple, le sala­rié réduit son acti­vi­té et com­mence à per­ce­voir une par­tie de sa retraite, l’entreprise assure une trans­mis­sion des savoirs tout en rédui­sant ses coûts salariaux.

Pour béné­fi­cier du dis­po­si­tif, le sala­rié est sou­mis à 3 conditions :

  • une condi­tion d’âge : avoir au moins 60 ans
  • une condi­tion de durée d’assurance : avoir coti­sé au mini­mum 150 tri­mestres au total des régimes fran­çais et étrangers
  • une condi­tion d’activité à temps par­tiel : être titu­laire d’un contrat de tra­vail à temps par­tiel (40 % à 80 %)

La retraite pro­gres­sive est cal­cu­lée et ser­vie pro­vi­soi­re­ment : la retraite défi­ni­tive sera recal­cu­lée en inté­grant les droits acquis par les coti­sa­tions ver­sées pen­dant la période de retraite progressive.

Pour bien com­prendre l’impact d’un tel dis­po­si­tif pour l’entreprise et le sala­rié, pre­nons l’exemple d’un cas réel :

Guy B. est né en décembre 1955 et a com­men­cé sa car­rière en 1978. Il ne tota­li­se­ra les 166 tri­mestres pour ouvrir droit à la retraite à taux plein qu’à 63 ans et demi, soit à la date du 01/07/2019. Il a tou­jours été sala­rié non-cadre avec un salaire brut proche ou légè­re­ment supé­rieur au Pla­fond Annuel de la Sécu­ri­té Sociale de l’époque depuis le début des années 1990.

Guy sait qu’il lui faut attendre le 01/07/2019 pour ces­ser son acti­vi­té et deman­der à per­ce­voir ses retraites pleines, mais pour des rai­sons per­son­nelles il sou­haite réduire son temps de tra­vail sans trop dimi­nuer ses res­sources actuelles ni impac­ter le mon­tant de ses futures retraites. Il décide de deman­der à béné­fi­cier d’une retraite pro­gres­sive à 60 ans au 1er jan­vier 2016, soit dès que pos­sible, et de conti­nuer son acti­vi­té à mi-temps.

 

Article rédi­gé par les experts de NEOVIA, N°1 du Conseil et de l’Expertise retraite, 

NEOVIA accom­pagne les chefs d’entreprise, les cadres diri­geants, les pro­fes­sions libé­rales, les arti­sans com­mer­çants et les expa­triés dans l’étude de leurs droits à la retraite et leur apporte assis­tance dans la réa­li­sa­tion des for­ma­li­tés administratives. 

 

Décou­vrez NEOVIA

 

 

Pour aller plus loin…

Com­man­dez le guide SMA­vie de la retraite

 

 

 

 

 

DOCUMENT PUBLICITAIRE